Allaitement

Mes 10 conseils allaitement

Je cumule à ce jour plus de 16 mois d’allaitement, dont 10 exclusifs. J’ai eu des moments de doutes, de remises en question, principalement pour mon aînée. Avant de débuter l’allaitement de ma fille qui a duré 9 mois, voici les conseils qui m’ont aidé et ceux que j’aurai aimé avoir.

  1. L’allaitement est un choix personnel. Il ne faut pas se forcer. Donner le sein une seule fois, une semaine, un mois, un an ou pas du tout, ne fait pas de vous une bonne ou une mauvaise maman. Il vaut mieux une mère qui donne le biberon et qui est bien dans ses baskets qu’une maman qui allaite et qui est au bord du burn-out. Allaiter est un acte incomparable et difficile à décrire. Je suis heureuse d’avoir connu ça dans ma vie et d’avoir eu la chance d’allaiter longtemps. Mais si vous n’êtes pas sûre, rien ne vous empêche d’essayer !
  2. Prenez le temps de lire, de vous documentez. Je ne peux que vous conseiller de lire des ouvrages de personnes compétentes sur le sujet avant de commencer. Personnellement, celui qui m’a le plus aidé, c’est celui-ci : https://livre.fnac.com/a6481196/Marie-Thirion-L-Allaitement Il est vraiment complet et aborde clairement tous les petits soucis que vous pourrez rencontrer. Et les solutions à apporter !
  3. Consultez des articles et vidéos sur le “natural breastfeeding position“, ce qu’on pourrait traduire par “position naturelle d’allaitement”. Je l’ai adoptée pour mes deux bébés et je pense que ça a grandement aidé à la réussite de mes allaitements.
  4. Après chaque tétée, mettez un peu de votre lait sur vos mamelons et de la lanoline. Cela limitera le risque de crevasse et favorisera la cicatrisation si jamais vous en avez eu. Vous pouvez aussi utiliser des coques d’allaitement. Personnellement j’en ai utilisé en argent pour mon aînée. C’est un investissement mais je ne regrette pas de l’avoir fait. J’ai utilisé le combo lanoline + coques pendant 1 mois pour mon aînée, 1 semaine pour mon second.
  5. Sachez que l’allaitement ne doit pas faire mal. Lors des premiers jours après l’accouchement, il peut déclencher des “tranchées”. Ce sont des contractions de l’utérus qui lui permettent de retrouver sa taille. Toutes les femmes n’en n’ont pas. J’en ai eu pour mes deux petits. Celles pour mon dernier étaient parfois à la limite du supportable. Mais ça ne dure que 2-3 jours et c’est pour la bonne cause ! Mais passé cela, l’allaitement ne doit pas être douloureux. Si il l’est, revoyez peut-être la position dans laquelle vous donnez le sein et n’hésitez pas à demander conseil.
  6. Ne cherchez pas à réguler les tétées. Parfois votre bébé tètera toutes les heures – voire plus…!- parfois 4 fois par jour. C’est normal. Parfois il tètera pendant 5min et parfois passera 30min au sein. C’est normal aussi. S’il tète encore la nuit à 6 mois, ne vous en faites pas non plus. Et chaque bébé est différent. Ma première faisait de longues – trèèès longues tétées – assez régulièrement. Alors que mon second est probablement le bébé qui tète le plus vite du Far West ! En 5-6 minutes c’est bouclé ! Ma grande a arrêté de téter la nuit à 5 mois alors que mon petit qui a 7 mois, tète encore 2-3 fois par nuit.
  7. Renseignez-vous sur les pics de croissance. Pour ma première, c’est ce qui a failli mettre fin à notre allaitement au bout de 3 semaines. Les bébés ont des pics de croissance. Généralement à 3-6-9 semaines puis 3-6-9 mois. Lors de ces pics de croissance, les bébés allaités passent beaucoup de temps au sein pour stimuler la production. On a le sentiment de ne plus avoir assez de lait et cela peut-être très déstabilisant. Mais c’est parfaitement normal ! Ces pics durent 48 à 72h environ et sont plus ou moins marqués en fonction des petits. Une fois le pic passé, tout revient à la normal et c’est reparti !
  8. Gardez en tête qu’allaiter son enfant ce n’est pas simplement le nourrir. Allaiter son bébé c’est lui apporter de l’amour, du réconfort. Ne culpabilisez surtout pas parce que vous lui donnez une tétée pour qu’il arrête de pleurer. Au contraire. Il en a probablement le plus grand besoin.
  9. N’hésitez pas à consulter le site de la Leche league, Solidarilait ou d’autres associations qui sont là pour accompagner les mamans allaitantes. Discutez également avec d’autres mamans qui ont allaité. Sur ce point, échanger avec les mamans d’Instagram m’a vraiment beaucoup aidé. Je me sentais moins seule face à certains doutes, certaines interrogations. Et j’ai trouvé une communauté en or !
  10. Le plus important  : faites-vous confiance et faites confiance à votre bébé. Et prenez soin de vous ! Le ménage, la cuisine, les lessives, ça attendra. Profitez de votre tout petit. Profitez de ces moments qui passent si vite et ne reviendront pas.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un message et/ou à vous abonnez à la Newsletter 🙂 !

Aucun commentaire

    Laissez une réponse