Les petits maux

Moucher son bébé quand on n’est pas ceinture noire de judo

Ca y est. C’est le moment. Votre petit loup est revenu à la maison avec le nez tout bouché. Et vous savez que vous n’allez pas y couper. Vous allez devoir dégainer le mouche-bébé…! Et autant dire que c’est rarement une partie de plaisir. Pour lui comme pour nous….

Dans cet article je vous partage mon expérience et la manière dont je mouche mes petits. Je ne suis ni médecin, ni kinésithérapeute. Juste une maman qui essaie de faire de son mieux. Alors si vous êtes inquiets, surtout n’hésitez pas à consulter ! Pour les autres, c’est par ici.

#1 – Pourquoi moucher bébé ?

Il est vraiment important de moucher bébé dès qu’il est encombré. Si on attend trop, le risque est que le rhume empire et que l’état de l’enfant se dégrade, jusqu’à une otite, une sinusite ou une infection des bronches. De plus, s’il a le nez bouché il va moins bien dormir, moins bien manger. Personnellement quand mon petit est encombré, je le mouche avant chaque repas et avant la nuit (parfois avant la sieste si nécessaire).

#2 – Quels instruments / produits utiliser ?

Le produit essentiel pour laver le nez de bébé (mais ça marche aussi pour les plus grands et les adultes !) c’est le sérum physiologique. On en trouve absolument de partout. Vous pouvez directement injecter le sérum physiologique dans le nez du bébé à l’aide de la pipette. Personnellement je ne le fais pas car il m’est arrivé d’égratigner le nez de ma fille si le bout était mal coupé.

J’utilise donc une poire ORL telle que celle-ci. Je mets le sérum physiologique dans une coupelle, le plus souvent mélangé à mon lait (les mamans allaitantes : votre lait c’est de l’or en boite pour tous les bobos de bébé !) et j’aspire le tout avec la poire. Vous pouvez en trouver sur Internet. J’ai acheté la notre en pharmacie.

Je sais que certains utilisent également une seringue (sans aiguille bien évidemment 😀 !). Vous trouverez des vidéos sur Internet. Mais cette technique est assez controversée.

Dans un second temps j’utilise le mouche-bébé. Je sais que certains utilisent la poire pour aspirer également. Mais personnellement je n’y arrive pas. J’ai testé plusieurs mouche-bébé. Celui que je trouve le plus efficace est le ProRhinel, même si le concept des embouts à usage unique m’embête car cela génère pas mal de déchets…

#3 – Comment s’y prendre ?

Quand on regarde les vidéos de lavage de nez des tous petits, c’est souvent très impressionnant. Ils pleurent énormément. Se débattent. J’ai essayé avec la technique du “on bouche l’autre narine et on ferme la bouche” avec ma grande. De nombreuses fois. C’était un déchirement systématique. Elle en est venue à se mettre à pleurer dès que j’approchais avec le sérum physiologique…

Je vous mets toutefois en lien cette vidéo de la maison des Maternelles qui peut vous aider :

Ainsi que celle de “Allo docteur” (assez impressionnante, mais efficace, c’est sur) :

Personnellement je procède avec plus de douceur. Ce n’est peut-être pas la méthode la plus efficace. Mais au moins c’est celle que j’arrive à mettre en oeuvre sans que cela me crève le coeur et sans avoir peur de blesser mon bébé.

Voici ce que je fais :

  • Etape 1 : Je mets une serviette sur une table haute et j’allonge bébé dessus, sur le dos. Je lui explique toujours ce que je vais faire (qu’il ait 2 ou 18 mois).
  • Etape 2 : Je le fais basculer sur un côté, son dos contre mon ventre (s’il est plus grand vous pouvez le mettre assis dos contre ventre, mais j’y arrive moins bien dans cette position). Souvent je lui mets une petite peluche qui fait de la musique à côté, pour faire diversion.
  • Etape 3 : Je mets la poire dans la narine du haut, sans boucher celle du bas, puis je presse, “normalement” (ni comme une brute, ni trop doucement). S’il n’est pas trop pris, le sérum va s’écouler par la narine du bas. S’il est plus pris, je recommence en mettant un peu plus de pression sur la poire. J’essuie ce qui coule. Je recommence ensuite la même opération de l’autre côté.
  • Etape 4 : Puis je prends le mouche bébé. Je le préviens avant. Et j’aspire dans chacune des narines.
  • Etape 5 : On fait un gros câlin !

#4 – Eviter les complications du rhume

Un rhume dure généralement une semaine à dix de jours. Mais au bout de 5-6 jours de mouchages réguliers de bébés vous devez voir une amélioration. Si ce n’est pas le cas, il est important de consulter son pédiatre ou son médecin traitant. S’il a de la fièvre ou d’autres symptômes, il ne faut pas attendre.

Outre le mouchage de bébé, il est important de veiller à ce que l’air de sa chambre ne soit ni trop chaud, ni trop sec. A la maison nous avons un hygromètre qui mesure l’humidité de l’air. Si un des deux est très enrhumé et qu’il n’y a pas assez d’humidité dans la chambre, je mets une serviette humide sur un radiateur (sous vigilance, je ne la laisse pas la nuit !).

En période de rhume, je mets également un lange à la tête du lit, que je cale bien pour qu’il ne puisse pas se défaire. Et je le change tous les jours.

Enfin, une dernière chose qui marche bien pour désencombrer : une douche chaude ! Je mets l’eau très chaude pour créer un maximum d’humidité. Puis je prends mon tout petit avec moi sous la douche. Je veille à ce qu’il ne touche pas l’eau chaude bien évidemment. Et on reste ensemble une dizaine de minutes. Souvent ça permet de bien faire couler le petit nez encombré (et c’est un chouette moment de peau à peau 🙂 !)

#5 – Lui apprendre à se moucher

Un jour, il/elle saura se moucher seul/e, et ça, c’est une vraie avancée 😀 ! L’âge auquel ils y arrivent est très variable d’un enfant à un autre. Généralement c’est autour de 2 ans et demi, 3 ans. Notre grande a su se moucher un peu avant ses deux ans.

Pour l’accompagner dans cet apprentissage je lui avais proposé plusieurs jeux :

  • Lui demander de souffler avec la bouche puis avec le nez en mettant sa main dessous pour qu’elle sente l’air qui sort
  • Faire déplacer des objets légers (plumes, cotons, etc.) juste en soufflant avec le nez
  • Lui mettre le bout d’un mouchoir ou d’un coton dans une narine et lui demander de l’expulser en soufflant juste avec le nez

Vous trouverez probablement d’autres idées sur la toile !

J’espère que cet article vous a plu ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et/ou à vous abonner à la newletter pour ne rien manquer 😉 !

 

Aucun commentaire

    Laissez une réponse