Avant son arrivée

Première et deuxième grossesse : quelles différences ?

#1   Chaque grossesse est différente : on est d’accord !

S’il y a bien un point sur lequel tout le monde est d’accord, c’est que chaque grossesse est différente ! Certaines d’entre nous vivent ce moment avec le plus grand bonheur quand d’autres n’ont qu’une hâte : que bébé sorte ! Certaines n’ont que quelques nausées quand d’autres passent les 2/3 de la grossesse alitées, voire hospitalisées.

Quand je suis tombée enceinte de mon petit gars, je n’ai pas vu d’importantes différences par rapport à ma première grossesse. Si ce n’est que les nausées étaient un peu plus importantes. Sur le plan physique, j’ai pris un peu plus de poids mais rien de significatif non plus.

Finalement, la plus grande différence a été la manière de vivre cette deuxième grossesse.

#2  La principale différence : tu es déjà maman !

Pour mon aînée, j’ai le souvenir d’avoir été attentive à tous les moindres changements,  les moindres petits mouvements que je pouvais ressentir. Je suivais en détail l’évolution de mon bébé sur les sites Internet et je savais parfaitement où j’en étais dans mes semaines de grossesse. Pour mon second, lorsque nous avons eu une alerte et qu’aux urgences ils m’ont demandé à combien de semaines de grossesse j’en étais, je n’ai pas su répondre. J’ai dû regarder sur une application que j’avais sur mon téléphone… ! Pour ma première j’avais hâte d’aller aux cours de préparation à l’accouchement. Pour mon fils, je me dis parfois que j’aurai pu faire autre chose à la place (les lessives, les courses, ou mieux : un peu de temps rien que pour moi !). Toutes les affaires de ma fille étaient prêtes 4 mois avant la date du terme. Pour mon p’tit loup, à deux mois de l’accouchement, on ne savait toujours pas où il allait dormir. Bref, on improvise et on le vit bien !

#   3 : Accepter de ne pas pouvoir être sur tous les fronts et déculpabiliser

Est-ce que j’ai honte de cette différence entre les deux ? Non ! J’ai effectivement le sentiment d’avoir été moins « attentive » à ce deuxième petit bout qui grandissait en moi. Mais c’est justement parce que j’avais déjà une petite fille à la maison qui demande beaucoup d’attention. Et je ne pouvais tout simplement pas être sur tous les fronts. J’ai pris du temps pour ce deuxième bébé le soir, quand je me couchais. Ou quand j’avais un petit moment de tranquillité. Je lui parlais. Je posais ma main contre lui et je lui racontais notre vie, notre famille, notre amour. Je lui disais qu’il avait une super grande sœur, un papa en or et une maman qui fera de son mieux pour qu’il soit heureux, tout simplement. Je lui disais que je l’aimais déjà et que finalement, il n’y a que ça qui est important.

Et vous, quelles différences avez-vous noté entre vos grossesses ?

Aucun commentaire

    Laissez une réponse